Le CLOWN et l'ENTREPRISE

Plus sure d'elle-même, moins rigide, l'entreprise s'ouvre à la créativité. Ce faisant, elle adopte et assimile l'expérience millénaire du jeu de scène du théâtre et du clown. Pour son plus grand bénéfice.

 

Pour télécharger cet article

 

 

 

Depuis quelques années, un pont a été jeté entre le monde de l'entreprise et l'univers dit culturel. Non, il ne s'agit pas du sponsoring! Mais des musiciens, des comédiens, des clowns et autres artistes qui ont fait leur apparition dans les séminaires, conférences et stages, parfois même directement dans les bureaux. L'entreprise y trouve son compte bien entendu. Côté image d'abord, elle tire un bénéfice en terme de notoriété par la qualité des intervenants. Du point de vue de son ouverture ensuite, car elle se nourrit de visions et de fonctionnements différents. En terme de culture d'entreprise enfin puisqu'elle construit son identité en créant des liens avec d'autres univers sociologiques.

En proposant des séminaires de communication et d'intelligence émotionnelle par le clown-théâtre, j’ai voulu dans ce même état d'esprit, aller plus loin, dépasser le stade du miroir et plonger au cœur des fonctionnements et des structures. Viser au changement qu'impose l'évolution des systèmes et des hommes. Il est clair en effet aujourd'hui que l'homme est au cœur des systèmes économiques, que sur lui et sa vision du monde repose les conditions du changement et de l'évolution.

Concernant le changement dans les systèmes, Bateson et l'école de Palo Alto affirment qu'il en existe de deux types. Le premier, homéostatique, correspond à un aménagement quantitatif des éléments à l'intérieur du système. Le second, "évolutif", représente une modification du système lui-même. Ensuite, Bateson pose un lien direct entre ces 2 types de changements et les différents niveaux d'apprentissage humains. Au système homéostatique sont liés le conditionnement et la généralisation. Au système "évolutif" le niveau supérieur d'apprentissage qui vise à une transformation des mentalités et des comportements, à une réinterprétation de la réalité, à un changement de vision du monde.

C'est clairement à ce niveau que se situe l'apport des séminaires de communication par le clown-théâtre.
La transformation majeure qu'ils génèrent se situe dans le rééquilibrage du fonctionnement cerveau gauche / cerveau droit. Les rapports entre le rationnel et l'intuition, entre l'intellectif et le sensitif s'en trouvent ainsi ajustés. Le raccommodage de ces deux modes comportementaux amène celui qui vit l'expérience à un niveau existentiel plus performant. Il a multiplié et élargi son cadre de références.
Car le clown-théâtre vise en fait à intégrer tous les potentiels psychiques et comportementaux de ses "acteurs". Ceux-ci se réapproprient ainsi des qualités que l'on prête généralement à l'enfance. La curiosité avec le plaisir de la découverte et du nouveau, la spontanéité et un rapport plus naturel et plus simple aux autres, l'aptitude au jeu et à la construction imaginaire, la capacité à endosser des "costumes" différents et à changer ainsi instantanément de vision du monde.

J’accompagne et amène le stagiaire/clown à être plus proche de ses sens et sensations. Il enrichit ainsi sa lecture du monde et améliore par la même occasion son contact avec son environnement.

Et que dire de ses émotions et sentiments qui sont pour le clown tout aussi indispensables que l'air qu'il respire! Tels des indicateurs de route, ils lui offrent la capacité à faire les choix qui lui conviennent le mieux, telle une boussole ils lui permettent de se diriger le plus finement possible au milieu des rapports humains.

Ce savoir-être du clown-théâtre au sein de l'entreprise, c'est apprendre à accepter l'autre tel qu'il est, à le comprendre et à tout le moins savoir l'écouter et l'entendre. Et de fait, par cet apprentissage moins "intellectuel", plus concret, plus proche de ses sens et de la matière, le clown-théâtre acquiert plus de souplesse, une meilleure adaptabilité et ce d'autant plus qu'il se sera écouté et accepté lui-même.

Le clown-théâtre est porteur d'une communication vraie : celle qui repose sur l'ouverture, l'assertivité, l'implication dans la distance et la créativité. Le tout avec la légèreté de l'humour.

Le clown-théâtre est un catalyseur, un adjuvant. Il dynamise l'alchimie du changement dans un domaine où il semble a priori paradoxal, hétérogène, déplacé. ; le management des entreprises. Pour l'entreprise, l'accueillir et le pratiquer, c'est ouvrir la porte au changement, à l'évolution, et donc à la croissance, à l'amélioration quantitative et qualitative de ses résultats.
Tel le grain de silice dans l'huître, il porte en lui des potentiels et des richesses insoupçonnés.


Manuel Fréchin : Intervenant en communication et en intelligence émotionnelle par le clown-théâtre, j'aime à traverser et à faire traverser le pont entre l'univers créatif de la scène et le monde rigoureux de l'entreprise.