photooliverguitel-1-150x150    OLIVIER

Ici les clowns accouchent sans forceps, pas besoin de démolir une personne pour lui faire comprendre de quoi elle est fabriquée...

 

C'est à mes 40 ans que Manuel et Clown Aventure sont tombés dans ma vie. Pour mon anniversaire!

 

Alors qu'à 5 ans je clamais que je voulais devenir clown quand je serai grand, j'avais enterré ce rêve là pour accomplir mon devoir de bon fils, et donc devenir agriculteur comme Papa, me marier comme Papa, avoir un fils comme Papa etc.

Et puis, comme Papa toujours, j'ai commencé à associer une activité artistique à mon métier en pratiquant la peinture, la sculpture puis le théâtre en amateur. Rapidement on m'a demandé d'animer à mon tour des ateliers théâtre dans des associations locales. Pour un groupe de comédiens, j'ai invité une amie clown à venir montrer cette discipline comme j'avais demandé à d'autres de venir proposer des stages de masque et de marionnettes. Voilà! J'étais piqué! C'était là ma place.

Dans cet inconfort cette dérision cette gravité....Immédiatement j'ai compris qu'il y aurait du travail. Que si j'avais fait la connaissance de mon clown, on était encore bien loin de cohabiter tous les deux!... J'ai donc suivi ensuite différents stages de clown de théâtre, et même si la plupart des formateurs se montraient plutôt bienveillant, tous s'appliquaient bien à me montrer ce qui me manquait, mes limites, mes blocages, de sorte que j'avais l'impression d'attaquer une montagne avec une petite cuiller. Même si j'avais l'intuition que « ma vérité » se trouvait dans cette recherche là, je ne parvenais pas à comprendre pourquoi mon clown restait si «insignifiant »....

Parallèlement à ce travail, j'avais aussi besoin d'éclaircir ma vie. Il était temps d'avouer mon homosexualité à mes proches, à commencer par mon épouse. Bien que malheureuse, c'est à ce moment là qu'elle m'a offert ce stage chez Manuel. Probablement consciente que cette piste là m'aiderait sûrement dans cette recherche personnel.... Chez clown aventure j'ai découvert une autre approche du clown. Oui, j'avais des blocages et oui, la tristesse pouvait s'exprimer ici. Je me suis réconcilié avec des émotions qui jusqu'alors n'avaient pas voie au chapitre et ai découvert qu'elles étaient rarement incontrôlables. J'ai découvert aussi qu'il pouvait y avoir une profonde différence entre ce que l'on est et ce que l'on croit être, que l'intellect est finalement rarement connecté au corps... Ici les clowns accouchaient sans forceps, pas besoin de démolir une personne pour lui faire comprendre de quoi elle est fabriquée... Après ce travail avec Manuel, j'ai poursuivi avec une psychothérapie, (histoire d'être bien sûr d'avoir bien fait le tour de la question...) et me suis embarqué à monter mon premier spectacle (assez autobiographique évidemment). Puis chargé d'une toute nouvelle confiance en la vie j'ai monté une compagnie (de clown bien sûr) avec une amie. Au passage, j'ai divorcé, rencontré mon ami, organisé mon temps pour pouvoir travailler professionnellement en clown. La compagnie a maintenant 7 ans, compte 5 clowns permanents et plus d'une vingtaine viennent ponctuellement pour assister à des stages, participer à des animations et des déambulations. Voilà! En un mot il y a eu l'avant et l'après Manuel!... P.S: pour voir la compagnie: www.etincellebouillasse.fr